05 octobre 2009

C E U D E


touch

Ca fait quand même un moment, que je le sais, que je suis rarement satisfaite, que tout se joue autour du même point, que je tourne en rond comme jamais, mais en basculant des repères en deux trois mouvements de hanches. Ce n'est même plus vraiment amusant, cette course à la courre, qui finit invariablement par une marche dans le mordant du vent, les pensées qui ruminent et des bleus. Je n'ai plus vraiment la patience d'être triste ou de me morfondre ou de chercher à faire en sorte que ça marche. Les repères, ça se change, d'une ville à une autre, d'une chambre à une autre, d'une peau à une autre. La découverte, passe encore. Dormir avec, ça se discute. Mais rentrer dans le froid avec en prime un cadeau de bonne foi d'un nous sommes ensemble, ça me donne juste envie de lui foutre son poing dans son propre visage.

Je sais.
J'ai un discours de déçue.

d éç u   e.

lettres amies, lettres inutiles, putain de lettres à la con, surtout.




Posté par Licao à 01:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur C E U D E

Nouveau commentaire